Merci à alea membre du réseau femmaufoyer.net et amateur de thé pour cet article

Vous êtes dégoûtées des sachets peu ragoûtants qui flottent dans un verre, d’une boisson souvent fade ou amère que vous noyez dans le sucre ou le lait, alors je vous invite par ces temps de froidure à découvrir le thé, le vrai.

Image


Thé Vierge (photo trouvée ici)


D’abord un peu d’histoire,
Concernant la naissance du thé, plusieurs légendes se côtoient.

La chinoise : l’empereur, se reposant sous l’ombrage d’un arbre, faisait bouillir de l’eau. Sous l’effet d’une brise légère, des feuilles se détachèrent et tombèrent dans l’eau juste frémissante. Surpris de la voir se colorer, l’empereur s’approcha, huma le breuvage et y goûta.

L’indienne : Dharma, désireux d’enseigner sans relâche les préceptes de Bouddha, fit le vœu de ne pas dormir neuf années durant. Las, dès la fin de la troisième année, il titubait de sommeil et craignait de faillir à sa mission. Il avisa un arbre qui croissait là, arracha quelques feuilles, les mâcha et retrouva toute sa vigueur. Il put, grâce au thé, accomplir son vœu.

71534717

Les chinois furent les premiers à utiliser le thé, au départ, à des fins thérapeutiques, en onguent appliqué sur le corps ou ingéré sous forme de galettes bouillies. Puis, le thé devint boisson à part entière, il se présentait alors en briques faciles à transporter, que l’on pilait et émiettait dans de l’eau, on mangeait donc les feuilles, un peu comme le matcha.
Il fallut attendre la dynastie des Tang pour qu’ouvrent des maisons de thé et que les artistes s’emparent de la boisson. L’important n’est plus alors le breuvage en lui-même mais la symbolique qu’il dégage. Lu Yu rédige le premier traité de thé et codifie la préparation et la dégustation. Sous les Song, le thé prend sa forme actuelle et se prépare en infusion.

sb10065752az_001

Au Japon, le raffinement est porté à son comble et les cérémonies complexes et très codifiées font que le simple fait de boire du thé devient un art et une philosophie.

Le thé arrive en Europe, à Amsterdam en 1606 où il sera très vite adopté.

Aujourd’hui, le thé est la deuxième boisson la plus bue au monde après l’eau.