En 1455, le château d'Ussé fut construit sur les fondations d'une ancienne forteresse du XIIème siècle.
Ses nombreux propriétaires, dont le premier fut un capitaine de Charles VII, Jean V de Bueil, le transformèrent peu à peu : ainsi, de château fort il devint château de plaisance.
Les styles se mêlent remarquablement : gothique (XVème siècle), renaissance (XVIème) ou encore classique (XVIIème siècle).
L'unité entre ces trois styles est assurée notamment par l'utilisation d'une pierre calcaire très blanche typique de la région, le tuffeau.
Dans l'enceinte du domaine l'on peut même découvrir des traces d'occupation préhistoriques, ainsi que des vestiges gallo-romains.
Trois écrivains majeurs, respectivement du XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles, ont séjourné plus ou moins longtemps dans le château : Charles Perrault, qui- inspiré par le lieu- écrivit La belle Au Bois Dormant, Voltaire et surtout Chateaubriand, dont on peut admirer le présent fait à son amie Claire de Kersaint : des cèdres du Liban ramenés de Terre Sainte. On peut les voir près de la chapelle.

17_02_2009_024

Voici un petit aperçu de notre visite :

Le hall date du XVe siècle. L'escalier à vis, en bois, a été quant à lui réalisé au XIXe siècle.
Tout au long de la visite l'on considère des mannequins en habits d'époque, utilisés pour constituer des scènes particulières, ou pour « saluer » le promeneur au détour d'un escalier. Cela rend bien, ce n'est pas déstabilisant ou morbide.
17_02_2009_027

L'on passe dans la Salle des Gardes, dont le plafond a été peint en faux marbre (trompe-l'-oeil ). L'ensemble de miniatures peintes sur ivoire qui représentent les principaux monuments des Indes m'a particulièrement plu.

Dans le salon Vauban est mis en valeur un superbe cabinet italien du XVIIe incrusté de nacre et lapis lazzulis. Il comporte de nombreux tiroirs à secret.

17_02_2009_036

D'ans l'ancienne cuisine on voit mieux la pierre dont je parlais, le tuffeau, car la pièce a été excellemment conservée depuis le XVème siècle, pratiquement comme elle l'était à l'origine.

On peut descendre dans la cave qui est une entrée de souterrains permettant de communiquer avec la forêt de Chinon, bouchée cependant. De nombreuses légendes circulaient autour de ce souterrain, légendes de contes de fées ou rumeurs concernant l'étendue du tunnel.

La galerie centrale est belle, mais ne m'a pas laissé de souvenir particulier. 

Le grand escalier est d'inspiration italienne, construit au début du XVIIème siècle.

L'Antichambre et la Chambre du Roi sont les plus belles pièces du château.

Détail de la chambre du roi :
17_02_2009_058

Le chemin de ronde est une tour (il est recommandé de ne pas avoir facilement le vertige ni le tournis : l'escalier en colimaçon est étroit, certaines marches peuvent être traîtres !). L'on peut découvrir des scènes avec des mannequins; est transposé en particulier le conte de Perrault. C'est très beau, mais l'on peut difficilement prendre des photos puisque qu'on ne voit les reconstitutions merveilleuses qu'à travers une vitre. La vue est magnifique.

Détail d'une reconstitution merveilleuse, avec la fée Carabosse :
17_02_2009_068


L'on peut également apprécier la salle à manger, une des plus belles pièces, les caves, les écuries et les jardins dont ceux en terrasse ont été dessinés par Le Nôtre.

Une partie de la salle à manger :
17_02_2009_049

La Chapelle Renaissance est une merveille.

17_02_2009_006

Horaires d'ouverture, droits d'entrée, plan d'accès : http://www.chateaudusse.fr/acces.html

Pour aller plus loin, de nombreuses informations et photos sont disponibles sur le site officiel (qui en montre trop je trouve).

En espérant vous avoir donné envie de découvrir les châteaux de la Loire, celui-ci en particulier,
Gabrielle Causse,
le 25 février 2009.

PHOTOS DE L'AUTEUR : reproduction interdite sans autorisation (il suffit de demander;-).

Sources :
*petit document remis à l'achat des billets,
*site internet officiel : http://www.chateaudusse.fr/