Présentation en poème
 
  Du Bellay, poète français du XVIe siècle, écrit ce poème en 1558 ( Vers français sur la mort d'un petit chat )
 

    Maintenant le vivre me fâche
    Et afin, Magni, que tu sache
    Pourquoi je suis tant éperdu
    Ce n'est pas pour avoir perdu
    Mes anneaux, mon argent, ma bourse.
    Et pour quoi est-ce donques ?
    Pour ce Que j'ai perdu depuis trois jours
    Mon bien, mon plaisir, mes amours.
    Et quoi ? O souvenance greve
    A peu que le coeur ne me creve
    Quand j'en parle, ou quand j'en écris
    C'est Belaud mon petit chat gris,
    Belaud qui fut aventure
    Le plus bel oeuvre que nature
    Fit onc en matière de chat
    C'était Belaud, la mort aux rats Belaud, dont la beauté fut telle
    Qu'elle est digne d'être immortelle
    Doncques Belaud premièrement
    Ne fut pas gris entièrement
    Ni tel qu'en France on les voit naître,
    Mais tel quà Rome on les voit être
    Couvert de poil gris argentin,
    Ras et poli comme satin,
    Couché par onde sur l'échine
    Et blanc deffout comme une ermine.
    Petit museau, petites dents
    Yeux qui n'étaient point trop ardents ;
    Mais desquels la prunelle perse
    Imitait la couleur diverse
    Qu'on le voit en cet arc pluvieux
    Qui se courbe au travers des cieux.
    La tête à la taille pareille
    Le cou grasset, courte l'oreille
    Et dessous un nes ébenin
    En petit muffle lionin,
    Autour duquel était plantée
    Une barbelette argentée.
    Aunant d'un petit poil folet
    Son musequin damoiselet.
    Jambe gresle, petite patte,
    Plus q'une mouffle délicate
    Sinon à lors qu'il degainoit
    Cela dont il égratignoit.
    La gorge douillette et mignone,
    La queue, longue à la guenonne,
    Mouchetée diversement,
    D'un naturel bigarrement.
    Le flanc haussé, le ventre large,
    Bien retroussé dessous sa charge,
    Et le dos moiennement long,
    Vrai Sourian s'il en fut onq'.
    Tel fut Belaud, la gente bête,
    Qui des pieds jusques à la tête
    De telle beauté fut pourvu.

    LE CHARTREUX
   

        EN GENERAL...
         
Dans la littérature, il est à noter que Colette fait de Saha, un chartreux femelle, l'héroïne de son livre simplement intitulé La Chatte.
         
Le nom de chartreux est donné à ces chats aux cours du XVIIIe siècle. Malheureusement ces animaux sont alors surtout connus et appréciés par les pelletiers, qui faisaient commerce de leur fourrure. Ce commerce ignoble n'agonisa qu'au début du XXe siècle.
         
Ce chat est originaire de France.
         

        LE CHARTREUX (2)
       

            SON ASPECT
            
Le chartreux possède une fourrure dense, un peu laineuse qui va du gris clair au gris bleu clair, avec toujours des reflets bleus au soleil.
            
Ses yeux sont jaunes, d'un jaune qui peut tirer jusqu'au cuivre soutenu, mais sans la moindre tâche de vert.
            
Bien sûr il s'agit là de l'aspect d'un chartreux de pure race. Précisons qu'un chartreux croisé peut être tout aussi beau et intéressant, et cette remarque est valable pour toutes les races de chats que je présenterai.
            
« Le mâle est nettement plus massif, robuste et joufflu que la femelle. »
            

            LE CHARTREUX (3)
            

                SON CARACTERE
                  
Le chartreux est robuste, intelligent et sociable.
                  
« Le chartreux est un chat paisible, peu miauleur, affectueux. Il se plie facilement à la vie en appartement tout en conservant ses capacités physiques qui lui ont valu jadis une réputation de bon chasseur de souris. »
                  
Il accepte même la laisse. Toutefois, rien ne vaut un chat le plus libre possible...
                  

                LE CHARTREUX (4)
               

                  PREMIERES RECOMMANDATIONS
                   
Comme tous les chats, le chartreux supporte difficilement les changements brutaux en matière d'alimentation. Il faut surveiller son poids car c'est un gourmand !
                   
La mue se produit au printemps et en automne, il faut donc peigner ce magnifique chat, et ne pas avoir peur de la quantité de poils retirés au passage du peigne. C'est normal.
                   
De plus, il est recommandé de le peigner ou de le brosser une fois par semaine.
                  

                    LE CHARTREUX (5)                   

ATTENTION A NE PAS LES CONFONDRE                             

Ces chats ne sont pas des chartreux, mais des Britishs ! Ils peuvent avoir plusieurs couleurs d'yeux et de fourrure, de plus ils n'ont pas exactement le même aspect que les chartreux qui, eux, n'ont qu'une couleur possible de pelage et d'yeux (avec des nuances variées).

Voici des photos de Britishs :


                     ATTENTION A NE PAS LES CONFONDRE

 

                        Attention à ne pas les confondre

                                              

Les citations, les photos de Chartreux et le poème sont extraits du site

http://www.chat-des-chartreux.org/index.html
                         
(il ne semble plus exister)

Gabrielle Causse, juillet 2007.